Workshop “’Endangered’ Scholars and ‘Rescue’ Policies. Recent Research and Future Prospects“ — 27-29 juin 2018, Centre Marc Bloch, Berlin

  • Dates : du 27 au 29 juin 2018
  • Lieu : Centre Marc Bloch (7ème étage), Friedrichstraße 191, 10117 Berlin
  • Inscription requise. Contact : Laura Roos, roos@cmb.hu-berlin.de
  • Langues de travail : français, allemand et anglais.
 

L’accueil de « scientifiques ou académiques en danger » (gefährdete Forschende, Endangered Scholars, Academics at risk,… ) a fait l’objet d’initiatives diverses aux XXe et XXIe siècles visant tour à tour à protéger les personnes contre les persécutions, lutter contre les régimes autoritaires, œuvrer à la paix par la science, ou encore plus généralement défendre la liberté intellectuelle. Se combinent ainsi solidarités interpersonnelles, solidarités politiques et intérêt pour l’apport scientifique que peut constituer l’accueil de chercheurs et chercheuses empêché.es d’exercer dans leur pays. Les tortures et exécutions des archéologues en Syrie, en 2015, puis l’ampleur de la répression contre les universitaires en Turquie, ont donné un nouvel écho à la question de l’accueil des scientifiques en danger dans un contexte où les migrations sont désormais labellisées comme un « problème » par les gouvernements européens et par l’Union européenne.

Nous avons notamment pour objectif d’interroger les catégories d’analyses et les outils méthodologiques pour comprendre les spécificités de ces trajectoires migratoires, mais aussi les configurations et dispositifs d’accueil dans la durée,  de manière diachronique et comparative, dans une perspective pluridisciplinaire (histoire, sociologie, sciences politiques). Ce workshop ambitionne de faire un premier état des lieux sur les travaux en cours et l’opérationnalisation de telles recherches.

Voir le programme

La manifestation commune du Centre Marc Bloch, de l’ISP de l’université Paris Nanterre, de la ComUE Université Paris Lumières, de Bard College Berlin et de l’IMIS de l’université d’Osnabrück est financée dans le cadre du « Procope structurant 2018 » de l’Ambassade de France en Allemagne et en Suisse.
During the 20th and 21st centuries, the hosting of “endangered” scholars (gefährdete Forschende, scientifiques ou académiques en danger, Academics at Risk,…) has been and is still the object of various initiatives aiming to protect people facing persecution, as well as to fight against authoritarian regimes, to promote peace through science or more generally to defend intellectual freedom. In such projects, interpersonal and political solidarities are combined with an interest in the scientific contribution of those prevented from exercising their profession in their home country.
 
The 2015 torture and executions of archeologists in Syria, followed by the extensive repression against academics in Turkey, gave new impetus to the question of hosting “endangered scholars” in a context in which migration is currently labeled as a “problem” by European governments and the European Union.
 
One of our main objectives is to examine the categories of analyses underpinning “scholar rescue” and to leverage methodological tools to understand – on a long term basis and with a comparative, diachronic and multidisciplinary (history, sociology, political sciences) approach – the specificities of migratory paths, as well as the configurations and measures in place for the reception of migrants. This workshop aims to provide a first assessment of on-going work as well as to map out future research prospects.