Laura Calabrese et Marie Veniard (Dir.), Penser les mots, dire la migration, 2018

Ce recueil collectif et interdisciplinaire est consacré à des mots qui circulent dans les débats actuels sur l’immigration. Il fait le pari que la réalité sociale est aussi langagière et invite le lecteur, quelle que soit son opinion, à interroger sans cesse ses grilles de perception du réel. On y trouvera le portrait de mots qui font débat en eux-mêmes (Français de souche), mots tabous (race), mots slogans (multiculturalité, diversité), mots revendiqués par les acteurs (sans-papiers, aventuriers) ou par l’administration (dublinés, allochtones), mots vagues mais très utilisés (communauté, intégration), mots qui changent de référent en permanence (exilé, migrant, immigré), mots qui ont un sens technique et un sens courant (accommodements raisonnables, étrangers, réfugiés), des oppositions floues (islam/Occident) ou encore des mots arguments (Europe forteresse/Europe passoire).

Laura Calabrese est titulaire de la Chaire de communication multilingue à l’Université libre de Bruxelles, où elle enseigne l’analyse du discours, la sociolinguistique et la communication. Ses recherches portent sur la nomination et les controverses sémantiques dans l’espace public. Elle codirige la revue Le discours et la langue.

Marie Veniard est maître de conférences à l’université Paris Descartes. Analyste de discours, ses travaux actuels portent notamment sur les discours médiatiques, institutionnels et militants sur l’immigration. Elle a codirigé un numéro de Langages sur la sémantique discursive.