Anna Perraudin, Esquiver les frontières. Expérience migratoire, identités et rapport au groupe des Indiens mexicains, 2018.

Présentation

Que signifie être Indien et migrant en Amérique, au début du XXIe
siècle ? Cet ouvrage suit des femmes et des hommes identifiés comme
Indiens qui s’installent d’abord dans la ville de Mexico avant d’émigrer
aux Etats-Unis, sans titre de séjour, dans le Wisconsin. Il s’interroge
sur le poids de l’expérience de l’altérité sur les projets migratoires.
Attentive à l’intersection des rapports de dominations de classe,
d’ethnicité, de genre et de statut migratoire, l’enquête s’approche au
plus près du vécu quotidien des migrants.

Sommaire

Préface de Yvon Le Bot

  • Être indien à Mexico au XXIe siècle
  • Appréhender la migration depuis les villes : enjeux et obstacles
  • Partir depuis Mexico : l’élaboration du projet migratoire
  • Vivre l’absence : les épouses des migrants à Mexico
  • À la recherche de la juste distance avec la communauté : réorganisation des réseaux sociaux en migration
  • La mise en suspens de l’indianité : catégories d’identification et expérience du racisme, d’une migration à l’autre
  • Des mobilités dans et par l’emploi ? L’ambivalence du rapport au travail

Auteure

Anna Perraudin est chargée de recherche au CNRS, membre du laboratoire CITERES (université de Tours). Elle est fellow de l’Institut Convergences Migrations, rattachée aux départements POLICY et INTEGER.