COLLOQUE “Racisme et sexisme en procès” – Mardi 4 décembre 2018, Université Paris Nanterre, Nanterre

Organisateurs

  • Abdellali Hajjat (Université Paris Nanterre)
  • Audrey Célestine (Université de Lille)
  • Sébastien Delarre (Université de Lille)
  • Narguesse Keyhani (Institut des sciences sociales du politique, IC Migrations)
  • Soline Laplanche-Servigne (Université de Nice)
  • Cécile Rodrigues (Institut des sciences sociales du politique)

Partenaires

  • Université Paris Nanterre, UFR DSP
  • Institut des Sciences sociales du politique
  • Institut universitaire de France
  • Mission de recherche Droit et Justice

Infos pratiques

  • Université Paris Nanterre, Bât.Max Weber, Salle des conférences (rdc), 200 avenue de la République, 92000 Nanterre, RER Nanterre Université
  • Inscription en ligne, gratuite, obligatoire: https://dpda.sciencesconf.org/registration/index
  • https://dpda.sciencesconf.org/

Présentation

L’objectif du colloque est de présenter et discuter les résultats d’une recherche collective, « Des paroles et des actes : la justice face aux infractions racistes », et d’autres recherches sur la judiciarisation des comportements sexistes, notamment les violences conjugales et/ou sexuelles. Bien que les infractions à caractère raciste et sexiste relèvent de domaines du droit relativement distincts, il s’agit de questionner ce que les traitements judiciaires de telles infractions ont en commun. En faisant discuter des enquêtes sur des objets distincts mais ayant trait à des inégalités structurelles qui traversent la société française, ce colloque a ainsi pour ambition d’interroger l’institution judiciaire dans son rapport au racisme, au sexisme et aux inégalités de classe, au travers de son fonctionnement routinier. Ce rapprochement est au cœur d’un nouveau champ d’études, les hate studies, qui sera présenté en introduction, et nourrira les réflexions tant du point de vue de la méthodologie d’enquête (comment enquêter sur ce type d’affaires ?) que des résultats obtenus (en quoi les répressions des infractions racistes et sexistes sont-elles comparables ?). Il s’agira enfin de rendre compte de la sociologie des victimes et auteurs d’actes racistes, ainsi que du rôle des associations dans la mise en oeuvre de la législation antiraciste.

Programme

Voir le programme : https://dpda.sciencesconf.org/program