Mémoires et patrimonialisations des migrations — Annuel, EHESS, Paris

Organisatrices

  • Michèle Baussant, chargée de recherche au CNRS, ISP
  • Marina Chauliac, anthropologue au ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes), chercheure au IIAC-LACI
  • Irène Dos Santos, chargée de recherche au CNRS, URMIS, chercheure associée au IIAC/LACI et Centro em Rede de Investigaçao em Antropologia (Lisbonne)
  • Catherine Perron, chargée de recherche, Sciences Po, CERI
  • Évelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS, IIAC-LACI

Périodicité et lieu

  • 3e jeudi du mois de 13 h à 17 h du 15 novembre 2018 au 20 juin 2019.
  • Lieu : EHESS, salle AS1_24, 54 bd Raspail 75006 Paris).
  • Les séances des 21 février, 21 mars, 18 avril et 16 mai 2019 auront lieu de 13 h à 15 h à l’EHESS en salle A07_51, 54 bd Raspail 75006 Paris.

Présentation

Depuis 2010, le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » développe une réflexion théorique et empirique sur les articulations entre mémoires singulières des migrations, mémoires collectives et patrimonialisations. Cette année, il portera sur deux thèmes :

  1. les patrimoines dits « communs », définis comme les artefacts matériels appartenant à l’histoire culturelle d’une population, que celle-ci a laissé derrière elle à la suite d’une migration – généralement forcée – ou d’un crime de masse / génocide, et dont d’autres se retrouvent dépositaires. Nous interrogerons les actions institutionnelles et les initiatives alternatives, notamment artistiques visant à la production d’un commun, à partir de ce patrimoine culturel (re)découvert, réintégré et repensé comme national et partagé dans des espaces sociaux où les populations concernées ne sont plus ou peu présentes.
  2. les liens entre accueil des migrants, mémoires des migrations et rapports au passé. Il s’agit d’interroger le rôle des expériences passées, liées aux déplacements, et la place de la connaissance de l’histoire des migrations dans les représentations et les réactions actuelles, individuelles et collectives, face à l’arrivée des migrants. Inversement, dans quelle mesure les nouvelles formes de migrations ont-elles un impact sur les représentations des passés migratoires ? La réception des initiatives mémorielles et patrimoniales, les liens entre public, artistes ou plus largement acteurs culturels et chercheurs, notamment autour des films, feront ici l’objet d’une attention particulière

Programme

15 novembre 2018 : (13h-17h) (EHESS, salle AS1_24, 54 bd Raspail 75006 Paris)

  •     Introduction générale   
  •     Isabelle Renard, (cheffe du service des collections et des expositions au Musée national de l’histoire de l’immigration) et Anne-Laure FLACELIERE, (chargée de l’Etude et du Développement de la collection au MAC VAL, Musée d’art contemporain du Val-de-Marne) : « Persona grata: lorsque l’art contemporain interroge l’hospitalité ».

En lien avec l’exposition au musée national de l’immigration : http://www.histoire-immigration.fr/persona-grata

20 décembre 2018 : (13h-17h) (EHESS, salle AS1_24, 54 bd Raspail 75006 Paris)

  •     Jeremie Dres : (graphiste, illustrateur et auteur de « Si je t’oublie Alexandrie », Steinkis, 2018) :  « Entre quête et enquête : de Varsovie à Alexandrie, retranscrire les héritages familiaux par la BD »
  • Jennifer Bidet (CERLIS et Université Paris Descartes) : « Les mobilités sociales en migration au prisme des vacances au bled : de l’écriture académique à l’adaptation en bandes dessinées » avec Singeon (sous réserve) (Illustrateur et auteur de bande-dessinée, co-auteur avec Jennifer Bidet de Vacances au bled, coll Sociorama, 2018)

Jeudi 17 janvier 2019 : (13h-17h) (EHESS, salle AS1_24, 54 bd Raspail 75006 Paris)

  •    Katja Hrobat Virloget (University of Primorska Faculty of Humanities, Slovenia) : « At Home but Foreigners. Silenced memories on “Istrian exodus” from ex-Yugoslavia »
  • Catherine Perron (CERI) : ” “Du patrimoine allemand perdu à la suite de “la fuite et l’expulsion” d’Europe centrale et orientale au patrimoine commun européen. Rhétorique et pratiques”».

Jeudi 21 février 2019 : (13 h à 15 h) (EHESS, salle A07_51, 54 bd Raspail 75006 Paris)

  •    Isabelle Coutant (IRIS, CNRS) : « Ce que les “migrants” réveillent en nous : histoires croisées. Retour sur l’occupation d’un ex-lycée par des migrants dans le nord-est parisien à l’été 2015 »

Jeudi 21 mars 2019 : (13 h à 15 h) (EHESS, salle A07_51, 54 bd Raspail 75006 Paris)

  •    Séance ouverte aux travaux des étudiants

Jeudi 18 avril 2019 : (13 h à 15 h) (EHESS, salle A07_51, 54 bd Raspail 75006 Paris)

  • Michèle Baussant(ISP, CNRS) : « Raisonner à travers la référence au passé, penser le refuge : le cas des espaces israélo-palestiniens »

Jeudi 16 mai 2019 : (13 h à 15 h) (EHESS, salle A07_51, 54 bd Raspail 75006 Paris)

  •    Olivette Otele (Bath Spa University, Grande Bretagne) : « Mémoire d’empire et histoire engagée dans la Grande Bretagne post-Brexit »

Jeudi 14 juin 2019 : (13 h à 17 h) (EHESS, salle A07_51, 54 bd Raspail 75006 Paris)

  • Yvan Gastaut (URMIS, Université Sophia Antipolis, Nice) : « Le rapport au passé dans les représentations de l’immigration en France »
  • Conclusion