Les travaux de Simeng Wang au cœur de l’enquête sur la migration asiatique du magazine Koï, sept.-oct. 2018

Dans son numéro de septembre-octobre 2018, le magazine Koï consacre une enquête aux “Nouveaux Français”. Celle-ci s’intéresse aux 10% originaires d’Asie qui s’affrontent chaque année au parcours administratif de demande de naturalisation, en interrogeant la baisse de ce chiffre depuis les années 1990.

Cette enquête s’appuie sur les travaux de Simeng Wang, chargée de recherche au CNRS, sociologue spécialisée dans la migration chinoise à Paris, et fellow de l’IC Migrations. Ceux-ci montrent que l’immigration chinoise, qui s’effectue en deux vagues distinctes (la première consécutive aux événements de Tian’anmen en 1989, la seconde à partir de 2000), a sensiblement augmenté alors que les motivations sont différenciées.

Pour en savoir plus, lisez l’enquête ::2018-11-20-KOI-Septembre – octobre 2018-10000000055491311.

A lire également, la présentation du roman de Jenny Zhang, Âpre coeur (à paraitre en janvier 2019 aux éditions Piquier) dans Les Influences qui fait écho à la thèse de Simeng Wang, Illusions et souffrances (Rue d’Ulm, 2017).

Lire l’article : 2018-11-18-www.lesinfluences.fr-18 novembre 2018-50000000321444282