BOURSE DE THÈSE (contrat CIFRE) avec le Pôle Accueil des Réfugiés d’Habitat et Humanisme, École d’urbanisme de Paris (Université Paris Est) — LIMITE : 31/01/2019

Présentation

  1. Contexte

Face à la saturation des centres d’hébergement pour demandeurs d’asile, l’association Habitat et Humanisme, qui gère certains de ces centres, souhaite mobiliser les outils de l’accompagnement vers et dans le logement afin de fluidifier le passage des réfugiés statutaires de l’hébergement au logement. L’association entend cibler les communes qui n’accueillent pas de réfugié et sont situées dans des zones où le marché du logement est détendu. L’objectif est de réaliser des «sorties positives», situations dans lesquelles le relogement devient pérenne et satisfaisant pour la personne relogée comme pour le bailleur. Cette mission est l’occasion de nourrir une recherche dans le cadre d’une thèse CIFRE. En outre, le Pôle Accueil des Réfugiés s’engage dans un nouveau dispositif: Solibail pour les réfugiés. Il s’agit d’étendre le dispositif d’intermédiation solidaire aux populations réfugiées. Il s’agit d’une première expérimentation en France, et la thèse CIFRE sera l’occasion d’accompagner et d’étudier le projet depuis son déclenchement et pendant ses premières années.

  1. Problématique

L’enjeu de cette thèse serait, d’une part, de comprendre ce qui permet la mise en œuvre de la politique de dispersion des réfugiés, en analysant les spécificités de ce public et les conditions dans lesquelles ils s’installent dans des territoires hors métropole –démarche utile tant pour comprendre les conditions d’insertion sociale des réfugiés que pour contribuer à la revitalisation de certains territoires. D’autre part, l’intérêt de cette thèse serait de stimuler l’innovation sociale en termes de création et d’adaptation des outils d’accès vers et dans le logement, tout en conduisant une démarche réflexive sur l’évolution du rôle des associations en charge de l’intermédiation locative au sein de l’action publique urbaine.3

  1. Axes de recherche

C’est dans ce cadre général que devra être élaboré un projet de thèse sur la base des centres d’intérêt et des compétences méthodologiques et théoriques acquises par le ou la candidat(e). Le projet, finalisé conjointement avec le Pôle accueil des réfugiés, les co-directeurs de la thèse et le doctorant, déterminera ses priorités et reformulera des questionnements de recherche parmi les quatre axes principaux suivants :

  1. Le rôle des trajectoires des réfugiés dans l’accès au logement

Dans quelle mesure le parcours vers l’asile détermine-t-il la réussite de l’installation? En quoi des éléments tels que l’expérience de la mobilité et la durée de l’implantation de la personne en France et au sein de l’hébergement influent-ils sur la capacité des réfugiés à s’installer dans une commune de façon pérenne?

b. La mise en regard de l’enjeu communautaire avec les caractéristiques du territoire

Qu’est-ce qui détermine le choix d’un réfugié de rester au sein de sa communauté, de s’en émanciper ou de négocier une position intermédiaire et quel est le poids de la présence de compatriotes dans le choix d’une personne réfugiée à s’implanter dans un territoire? Dans quelle mesure la façon dont la personne relogée se représente le territoire en question joue-t-elle dans sa capacité à s’y intégrer socialement? En laissant un temps de côté l’idée d’intégration nationale, prônée par le Ministère de l’intérieur, encouragée par le CIR et considérée par certains chercheurs comme un outil de domination de l’État-Nation, dans quelles configurations l’insertion spatiale des réfugiés conduit-elle à leur intégration sociale?

c. Entre innovation sociale et négociation, les effets de la politique de répartition des réfugiés sur la mission d’intermédiation locative

Quels sont les outils mobilisés par les associations qui pratiquent l’intermédiation locative pour négocier l’accès au logement? Quelles formes prend cette négociation dans le contexte chargé d’enjeux politiques du relogement des réfugiés? Ne contribue-t-elle pas à redéfinir la position de l’association au sein de l’action publique urbaine?

d. L’expérience Solibail pour les réfugiés

Quelles sont les conditions de mise en place de l’extension du dispositif? Quelles sont les stratégies mises en place par les acteurs pour s’adapter à cette nouveauté? Quelles sont les pistes d’évaluation pour ce nouveau dispositif?

 

  1. Encadrement

Le/la candidat(e) sera principalement situé(e) au sein du pôle Accueil des Réfugiés d’Entreprendre pour Humaniser la Dépendance, et bénéficiera des conditions matérielles et financières définies par l’entreprise d’accueil. Il/elle sera directement rattaché(e) à Lionel Pourtau, directeur du pôle Accueil des Réfugiés et docteur en sociologie.

Le/la doctorant(e) sera coencadré(e) par Camille Gardesse, maitresse de conférences, et Jean-Claude Driant, professeur à l’École d’urbanisme de Paris. Il/elle sera inscrit(e) à l’école doctorale Ville, Transports et Territoires (VTT) de l’Université Paris-Est.5.

 

  1. Profil recherché

Diplômé(e) de Master 2 formé à la recherche sur les questions d’urbanisme, ou préparant un Master 2 orienté vers la recherche et dont le mémoire sera soutenu au plus tard en juin 2019la/le candidat(e) devra :

  • avoir déjà réalisé un mémoire de recherche ou faire état d’une expérience de recherche significative ;
  • être motivé(e) par une démarche à l’interface de la recherche fondamentale et du monde opérationnel et être capable de s’insérer dans les dynamiques collectives des deux côtés

 

Informations pratiques

  • Documents à transmettre

– Un CV détaillé mettant en évidence la formation méthodologique ;

– Un projet de recherche personnel présentant comment la/le candidat(e) envisage de se saisir des questions posées dans l’appel;

– Un exemplaire d’un travail de recherche personnel montrant les compétences attendues.

  • Ces pièces doivent être envoyées aux deux adresses suivantes:

– gardesse@u-pec.fr

– driant@u-pec.fr

  • Contact

Pour plus d’informations sur le pôle Accueil des Réfugiés d’Habitat et Humanisme, vous pouvez contacter : a.frydman@habitat-humanisme.org

  • Date limite de dépôt des dossiers

31 janvier 2019