Séance dédiée : « La santé des migrants » — Mardi 15 janvier 2019, 14h30-17h00, Académie nationale de médecine, Paris

Lieu

Académie nationale de médecine, 16, rue Bonaparte – 75272 PARIS CEDEX 06

Contact :

Accès

La séance est publique, en accès libre sans réservation.

Organisateur

Alfred SPIRA

Présentation

A l’heure de la mondialisation, il y a environ 250 millions de migrants (immigrés, étrangers, réfugiés, exilés…) dans le monde. La France en accueille environ 200 000 par an, soit 3 p.mille de la population. Bien que très résilients à leur arrivée car ceux qui arrivent ont été soumis à des conditions de départ et des parcours très sélectifs depuis leur lieu d’exil (le « healthy migrants effect »), leur santé est fragilisée par leurs histoires, leurs épreuves, des conditions de vie dégradées, un accès souvent difficile au système de santé.

Les maladies des migrants sont des pathologies préexistantes ou acquises depuis leur arrivée : fréquents traumatismes psychiques et mentaux, séquelles de traumatismes physiques, affections parasitaires, bactériennes ou virales, tuberculose, affections respiratoires, infections sexuellement transmissibles (VIH, VHB), maladies liées à l’environnement (diabète, HTA) ou d’adaptation (logements insalubres, perturbations familiales, du travail, du mode de vie, insécurité). Les migrants sont très vulnérables. Ils cumulent une vulnérabilité sociale et administrative, de façon « syndémique » avec de nombreux autres facteurs de risque. Leur accès au système de santé est incertain. La santé n’est souvent pas l’une de leurs préoccupations premières.

L’Académie nationale de médecine a adopté en juin 2017 un rapport consacré à « Précarité, pauvreté et santé » en partie consacré aux migrants, le Comité national consultatif d’éthique a émis en octobre 2017 un avis (N°127) sur la « santé des migrants et exigence éthique ». Sans

« prendre parti dans la dimension politique de la question », ces deux institutions ont « fait le constat d’une situation complexe pour laquelle les solutions mises en œuvre par l’ensemble des acteurs publics ne sont pas à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui et de demain ».

Le but de cette séance est d’informer l’Académie sur les dimensions sanitaires et sociales des questions posées par une situation préoccupante tant médicalement qu’humainement.

PROGRAMME

Introduction

La santé des migrants, une exigence sanitaire et sociale par Alfred SPIRA (membre de l’Académie nationale de médecine)

Communications

(15 minutes + 5 min de discussion)

  • L’accueil sanitaire des migrants en France et en Europe par Françoise SIVIGNON, (Présidente honoraire de Médecins du Monde (MdM))
  • La santé des migrants, une urgence pour la solidarité par Louis GALLOIS (Président de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS))
  • Exil et violences par Antoine LAZARUS (Centre Primo Lévi)
  • La santé et le recours aux soins des personnes migrantes en France par Dominique Kerouedan (Membre correspondant de l’Académie nationale de Médecine, Ecole des affaires internationales de Sciences Po à Paris)
  • Conclusion par Marc GENTILINI (membre de l’Académie nationale de médecine)