Retour sur la rencontre avec les chercheurs de l’Institut sur le thème “Migrants LGBT” — Samedi 9 février 2019, théâtre de la Commune, Aubervilliers

Des chercheurs impliqués sur la question des migrations LGBT de l’Institut Convergences Migrations ont participé à une rencontre avec le public et l’équipe artistique à l’issue de la représentation.

Le spectacle

Le théâtre de la Commune à Aubervilliers a programmé en février  “Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète” de Gurshad Shaheman.

Créé lors de l’édition 2018 du festival de Cannes, la nouvelle pièce de Shaheman est un hymne à l’amour écrit à partir de propos collectés auprès de migrants transsexuels et homosexuels venant de Syrie, d’Iran, d’Irak…

S’appuyant sur l’extrême sensibilité et sur la générosité de cette jeunesse, l’auteur transforment les souvenirs particuliers en un nouveau et fraternel paysage sensible. Celui de l’adolescence et de ses questionnements autour de l’identité. Celui des événements qui conduisent à quitter un pays. Celui enfin des traversées, au terme desquelles s’ouvre la possibilité d’un autre avenir.

Lire la critique des Inrocks

Verbatim

« Le but pour ICM c’est aussi de favoriser cet échange art-recherche-citoyen, et cela était réussi. » « Ce fut un grand plaisir de vous accueillir et l’échange après le spectacle, qui s’est poursuivi très largement ensuite au bistro, a été bien apprécié de tous côtés je crois. »

Public

Soit 54 participants dont quatre fellows et trois membres du Conseil des territoires

Pour en savoir plus