Interventions de Simone Di Cecco et Audran Aulanier sur le thème “Accueil et hospitalité” dans l’atelier « Les inégalités au croisement de la philosophie et des sciences sociales » — Vendredi 19 avril 2019, 15h-18h, EHESS

  • Atelier « Les inégalités au croisement de la philosophie et des sciences sociales »
  • Vendredi 19 avril 2019
  • 15h à 18h
  • EHESS (54 Boulevard Raspail, salle A06_51)

Deux interventions sur l’accueil et l’hospitalité sont au programme. Selon l’organisation du séminaire la première intervention sera plus sociologique, basée sur un terrain, la seconde plus théorique.

Programme

“Faut-il défendre le droit d’asile? Le système d’accueil italien comme outil de contrôle et discipline des migrant.e.s”

Simone Di Cecco (Urmis – Paris Diderot/ICM)

Alors que l’actuel gouvernement italien (de façon analogue à celui français) restreint progressivement le droit d’asile, la gauche institutionnel, le monde associatif et une partie des mouvements sociaux s’engagent dans la défense du système d’accueil et des centres d’hébergement pour demandeurs-ses d’asile. A partir de l’étude des programmes de bénévolat réservés à ces migrant.e.s, il s’agira d’analyser les différentes formes de contrôle et discipline qui prennent place dans les centres d’hébergement, ainsi que les injonctions et les relations de pouvoir qui se tissent dans ce type de logements contraints et tout au long de la demande d’asile. Une telle démarche permettra enfin d’avancer l’hypothèse selon laquelle la raison humanitaire qui régit les politiques d’asile n’est pas extérieure aux rapports sociaux racistes, mais indissociablement imbriquée à ces derniers.

“Pour une politique de l’hospitalité – réflexions à partir de Waldenfels, en repartant de Kant et Derrida”

Audran Aulanier (CEMS/EHESS)

La phénoménologie de l’étranger de Bernhard Waldenfels ne traite pas directement de l’hospitalité. Pourtant, à travers ses écrits, Waldenfels montre que nous sommes toujours en train de répondre à l’étranger (das Fremde) dans son sens le plus large. Par là, il promeut une ouverture aux « chocs d’étrangeté » et à leur caractère transformateur.
A partir d’une présentation de ces concepts de réponse et d’ouverture, j’interrogerai la possibilité de les transformer en politique de l’hospitalité, en confrontant Waldenfels à Kant et Derrida notamment.

Vous trouverez le programme du séminaire sur le lien suivant : https://enseignements-2018.ehess.fr/2018/ue/2932/
Et l’événement facebook ici : https://www.facebook.com/events/738055659924191/