Sarah Barnier, Sara Casella Colombeau, Camille Gardesse, Camile Guenebeaud, Stefan Le Courant (dir.), La police des migrants : filtrer, disperser, harceler, 2019

  • Le Passager clandestin, collection Bibliothèque des Frontières, BABELS
  • 2019
  • 127 pages
  • Français
  • Page de référence : http://lepassagerclandestin.fr/catalogue/bibliotheque-des-frontieres/la-police-des-migrants.html

Présentation

Dans la gestion des migrations, les forces de police sont toujours en première ligne ; elles sont les premières représentantes de l’État auxquelles les populations migrantes sont confrontées. Partout en Europe et à sa périphérie, ces dernières sont filtrées, dispersées, harcelées. Un tel déploiement de l’arsenal policier pour affronter des problématiques qui le dépassent ne peut qu’entraîner l’irruption de la violence contre les personnes migrantes.

Comme le rappelle ce livre, le répertoire d’actions de la police des migrants s’inscrit dans une histoire longue du contrôle des mobilités ; il est structuré par des impératifs propres à la profession, mais il obéit aussi à des impératifs économiques et politiques.

De Ceuta à Lesbos, de Calais à Menton, de Paris à Rabat, les techniques et les pratiques policières d’entrave à la migration se ressemblent : contrôles « au faciès », expulsions illégales, répression radicalisée et genrée, etc., elles obligent les populations migrantes à vivre indéfiniment dans une frontière qui se matérialise partout où la police est susceptible d’intervenir.

Coordination: Sarah Barnier, Sara Casella Colombeau, Camille Gardesse, Camille Guenebeaud et Stefan Le Courant

Avec les contributions de Benjamin Boutaud, Mathilde Darley, Lou Einhorn, Manon Fillonneau, Jérémie Gauthier, Solenne Lecomte, Valéry Okomo, Laurence Pillant, Bilali Sacko et Elsa Tyszler.