9 | juillet 2019 : Les migrations contribuent-elles à améliorer la condition des femmes au pays d’origine ?

Ce 9e numéro de De facto mobilise des chercheurs en économie du développement pour apprécier les conséquences des migrations sur la condition des femmes dans les pays d’origine. Sandrine Mesplé-Somps et Idrissa Diabaté montrent que les émigrées qui rentrent au Mali depuis la Côte d’Ivoire contribuent à faire reculer l’excision. À l’opposé, Simone Bertoli constate que les Égyptiens ayant séjourné dans les pays du Golfe en reviennent avec une vision plus conservatrice du rôle des femmes. Jason Gagnon compare migrations féminines et migrations masculines à l’échelle des grandes régions du monde et montre que les femmes migrent aussi dans l’espoir de s’émanciper. Au Sénégal, où nous emmène Sylvie Lambert, les migrations matrimoniales des femmes peuvent leur permettre d’améliorer leur bien-être et de gagner en autonomie.

Enfin, dans le prolongement du numéro 7 de De facto sur les opinions envers les immigrés et les minorités, l’historien de l’art Victor Stoichita s’appuie sur La Diseuse de bonne aventure de Georges de La Tour pour dégager les sources de la figure imaginaire de la bohémienne.

Tous nos articles et vidéos sont republiables gratuitement.