PUBLI : Maïtena Armagnague-Roucher, Isabelle Rigoni et Marie-Françoise Valette (dir.), Dossier “École et migration”, Remi, 2018, vol. 34, n°4

Page de référence : https://journals.openedition.org/remi/

Présentation (English below)

Dans un contexte de migrations juvéniles en pleine évolution, ce dossier de la Revue européenne des migrations internationales vise à interroger les dynamiques participant à la construction des expériences scolaires des enfants et des jeunes migrants. Inscrit dans une optique pluridisciplinaire, il est composé de travaux de sociologues, de géographes et de juristes. Différentes échelles d’analyse sont mobilisées et visent à analyser notamment les politiques publiques, les réalités et pratiques institutionnelles ou leurs effets sur les parcours sociaux d’enfants et de jeunes migrants à l’école ou au collège. C’est ainsi que les différentes contributions proposent, d’une part, des pistes d’analyses juridiques et sociodémographiques, macro sociales. D’autre part, elles offrent des clés de réflexion quant aux modalités concrètes d’agencement des situations socio-scolaires dans différents contextes. Elles portent également une attention spécifique aux manières d’enquêter sur les mineurs, dans et hors l’école, d’un point de vue qualitatif. A ce titre, les enquêtes auprès d’enfants et de jeunes migrants posent la question épistémologique et éthique de la place du chercheur, mais aussi celle des modalités de recueil des données, situation toujours liminaire qui nécessite des formes méthodologiques contingentes et hybrides.

Abstract

School and Migration

In the evolving context of juvenile migrations, this Revue européenne des migrations internationales dossier questions the dynamics that contribute to the construction of children and young migrants’ education experiences. It is part of a multidisciplinary approach and is composed of works from sociologists, geographers and jurists. Various scales of analysis are mobilised in this issue and aim to work on public policies, as well as the institutional realities and practices or their impacts, on children and young migrants’ social backgrounds in primary or secondary school. On one hand, the various contributions suggest avenues for juridical and socio-demographic macro-social analysis. On the other, they suggest key elements of reflection as for concrete ways of organising socio-academic situations in diverse contexts. They also pay special attention to the manners to investigate minors, in and out of school, from a qualitative point of view. To this end, investigations lead with children and young migrants epistemologically and ethically question the role the researcher plays while investigating and that of data-gathering methods, always a preliminary situation requiring for contingent and hybrid methodological forms.

Sommaire