Lancement du cycle lors de la Fête de la science autour du film Paris Stalingrad — Samedi 12 octobre 2019, 17h30, Campus Condorcet

Lieu : Centre des colloques, place du Front populaire, 93210 Aubervilliers
Accès : M12 Front populaire, Bus n°139, 302 et 512, RER B La Plaine Stade de France
Plan

Programme

17h30 : Accueil et présentation

Mots d’accueil de :

  • Jean-Marc Bonisseau, président de l’établissement public du Campus Condorcet
  • Samuel Guibal, délégué régional de la recherche et de la technologie, Ile-de-France
  • Vincent Merlin, directeur de l’association Cinémas 93

Présentation de l’IC Migrations : Annabel Desgrées du Loû, directrice adjointe

Présentation de “Migrations : des films et des chercheurs” par Jean-Barthélemi Debost, responsable des partenariats locaux au sein de l’IC Migrations.

18h : “Comment en est-on arrivé là ?”

Evangeline Masson Diez, sociologue, affiliée à l’IC Migrations.
Elle travaille sur l’hospitalité et la solidarité à l’égard des migrants à Paris

18h15 : Projection de Stalingrad, 16 min, un court métrage de fiction de Jeanne Delafosse et Camille Plagnet, France, 2019, Distr : L’Atelier documentaire

Paris, 2017, près de la place Stalingrad. Dans un appartement, un couple
se déchire. Dehors, un homme cherche à se réchauffer.

19h : Projection de Paris Stalingrad, 2019, 88 min, un film de Hind Meddeb et Thim Naccache

« En racontant l’histoire de Souleymane, adolescent de 18 ans, réfugié du Darfour, je retrace l’histoire récente du parcours infernal des exilés dans Paris. Torturé par les milices soudanaises, mis en esclavage par des bandes armées dans les mines d’or au Tchad et au Niger, enfermé dans les prisons libyennes, jusqu’au jour de sa traversée clandestine et de son sauvetage en Méditerranée, l’odyssée de Souleymane aura duré cinq longues années. L’écriture poétique lui donne la force de rester en vie et de surmonter les violences subies tout au long de son périple.

Grâce à un tournage au long cours, je reconstitue dans le film une géographie parisienne de l’exil.

En suivant Souleymane, on découvre la vie du quartier Stalingrad à Paris, laquelle est indéniablement changée par la présence des exilés : les campements de rue, les interminables files d’attente devant les administrations, les descentes de police, mais aussi la mobilisation de certains habitants du quartier pour les soutenir. Ma caméra témoigne de la transformation d’une ville. À chaque étape de la vie de Souleymane, je mesure combien Paris se ferme aux étrangers. »

Paris Stalingrad est sélectionné par le Festival international de film de Toronto 2019.

20h30 : Table ronde et débat

Avec Evangeline Masson Diez (sociologue, affiliée à l’IC Migrations), Bruno
Morel (directeur de Emmaüs Solidarité), Jeanne Delafosse et Camille Plagnet
(réalisateurs de « Stalingrad »), Alice Franck (géographe, maîtresse de conférences à Paris I, spécialiste des migrations en provenance du Soudan, affiliée à l’IC Migrations).

21h : Cocktail

prog. fete de la science-ICM 12-10-19

Télécharger le programme

Les prochaines projections-débats “Migrations : des films et des chercheurs”