“La formule du grand remplacement se propage à la vitesse de la lumière”, entretien de François Héran dans L’Opinion, 4 oct. 2019

«Depuis la Libération, les migrations sont venues surtout du sud de l’Europe et de l’Afrique, mais aussi d’Asie. La nouveauté est que la migration est désormais mondiale et plus visible que jamais, physiquement et religieusement, avec chez nous les effets en retour de la colonisation », analyse le professeur au Collège de France.

Lire sur le site de L’Opinion (accès abonnés)