CONF : Séminaire “Mémoires et patrimonialisations des migrations” — 2019-2020, EHESS, Paris

Informations pratiques

  • Période : du 21 novembre 2019 au 18 juin 2020
  • Jour et horaires : 3e jeudi du mois de 13 h à 17 h sauf la séance du 19 décembre 2019
  • Lieu : salle 10, EHESS, 105 bd Raspail 75006 Paris
  • Page de référence : https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/726//

Organisatrices

  • Michèle Baussantdirectrice de recherche au CNRSISP, Fellow ICM
  • Marina Chauliacanthropologue au ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes), chercheure au IIAC-LACI, Fellow ICM
  • Irène Dos Santos, chargée de recherche au CNRS, URMIS, chercheure associée au IIAC/LACI et Centro em Rede de Investigaçao em Antropologia (Lisbonne), Fellow ICM
  • Catherine Perronchargée de recherche, CERI – Sciences Po
  • Évelyne Ribertchargée de recherche au CNRS, IIAC-LACI, Fellow ICM

Présentation

Depuis 2010, le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » développe une réflexion sur les articulations entre mémoires singulières des migrations, mémoires collectives et patrimonialisations. Cette année sera consacrée au concept de patrimoine négatif, c’est-à-dire à la patrimonialisation d’expériences considérées comme traumatiques et des faces sombres de l’histoire, à partir d’exemples tirés des migrations et des déplacements de population. Nous examinerons la pertinence de ce qualificatif qui charge le patrimoine de valeurs spécifiques – « négatives » versus « positives »-, engagent différentes rhétoriques de la reconnaissance et des formes de patrimonialisation particulières. L’attention sera portée notamment sur le rôle des images dans ces constructions patrimoniales, qu’il s’agisse des fonds constitués par les acteurs patrimoniaux ou des images produites par les migrants eux-mêmes.

Programme

Jeudi 21 novembre 2019 : (13h-17h)

  • Introduction générale   
  • Tuyet Pham, réalisatrice : Intervention autour de son film “La Prunelle de mes yeux”

Synopsis du film :

Un jour, je perds ma carte d’identité. En faisant les démarches pour la renouveler, je découvre un pan d’histoire ignoré de ma famille… Soudain, je prends conscience du lien existant entre moi, ma nationalité et l’histoire de la colonisation française en Indochine.

Jeudi 19 décembre 2019 : (14h-17h) (Séance au Musée National de l’Histoire de l’Immigration. Palais de la Porte Dorée, 293, avenue Daumesnil, 75012 Paris)

  • Angeline Escafré-Dublet(Université Lyon 2-commissaire scientifique de l’exposition) :  « La patrimonialisation de l’immigration à travers la musique: l’exposition Paris Londres”.
  • Visite de l’exposition « Paris-Londres Music Migrations »

Jeudi 16 janvier 2020 : (13h-17h)

  • Séance consacrée à la lecture de textes et aux travaux d’étudiants

Jeudi 20 février 2020 : (13 h à 17h)

  • Veronica Estay-Lange (Sciences Po Paris) : « Post-mémoire et négativité » (titre provisoire)
  • Eliza Frenkel(Ben Gurion University) : “The Last Known Address”: post-Soviet shape of personal and collective public commemoration of the Great Purge victim”.

Discutante :  Julia Lerner (Ben Gurion University)

Jeudi 19 mars 2020 : (13 h à 17h)

  • Clara Lecadet (IIAC) : “Dans les archives du HCR : sources et points aveugles pour une histoire des camps de réfugiés”
  • Olivier Chavanon (LLSETI) : “Baraques, villages nègres et bidonvilles”. Retour sur la construction mémorielle de lieux de l’immigration » (titre provisoire)

Jeudi 18 juin 2020 : (13 h à 17 h)

  • Luba Jurgenson(“Eur’ORBEM” (Cultures et sociétés d’Europe orientale, balkanique et médiane), Sorbonne Université/CNRS) : “Le patrimoine du Goulag”
  • Travail sur des textes et conclusion générale