“Les ‘travailleurs indochinois’, forçats déracinés de la guerre”, par Liêm-Khê Luguern, L’Humanité Dimanche, 14-19 mai 2020

Pendant la Seconde Guerre mondiale, 20 000 “travailleurs indochinois” ont été réquisitionnés par le gouvernement colonial français. Après la défaite de la France en 1940, la majorité de ces hommes ont été bloqués dans la Métropole, jusqu’au dernier rapatriement organisé en 1952. Un millier d’entre eux se sont installés en France, sans que l’État français ne reconnaisse leurs droits. Liêm-Khê Luguern, historienne affiliée à l’IRIS-EHESS, fellow à l’Institut Convergences Migrations, restitue leur histoire dans L’Humanité Dimanche.

L'Humanité Dimanche 708-Histoire-Les travailleurs dits indochinois en France pendant la Seconde Guerre mondiale-Par Liêm-Khê Luguern

Télécharger le PDF