PUBLI : Yasser Moullan, “L’influence du lieu de naissance dans les inégalités sociales en matière de santé, Le cas de la Guyane”, Revue d’Économie Régionale & Urbaine, 2020, prépublication, p. 5b-43

Résumé

À partir de l’enquête « Migrations, Famille et Vieillissement » (MFV), cet article traite de l’influence du lieu de naissance sur la santé des individus. L’objectif est d’identifier l’effet de « l’immigrant en bonne santé » en exploitant la diversité des profils migratoires des individus installés en Guyane. L’originalité de la démarche tient dans la nature exhaustive des migrations considérées : outre les migrations internationales, sont prises en compte les migrations internes de Français non guyanais, et les migrations de retour de natifs revenants s’établir « au pays ». La probabilité de se déclarer en bonne santé est mesurée en fonction du lieu de naissance tout en contrôlant un ensemble de caractéristiques démographiques/socioéconomiques. Les résultats établissent notamment que les non natifs déclarent un état de santé meilleur que celui des natifs sédentaires. Comme le prédit la littérature, cet avantage s’estompe cependant à mesure que la durée de séjour dans le pays d’accueil augmente.

Page de référence