Comment l’étude des monnaies aide-t-elle à comprendre l’histoire des migrations anciennes ?

Antony Hostein, historien et numismate

Les objets peuvent éclairer la compréhension des phénomènes migratoires. Antony Hostein se consacre à cette étude à partir des pièces de monnaies. Il donne l’exemple d’une monnaie d’or retrouvée récemment sur un site en Ukraine, qui se révèle être une imitation « barbare » d’une pièce de l’Empire romain, une illustration de ce que la numismatique peut apporter à la reconstitution des migrations de l’antiquité.

Pour aller plus loin
L'auteur

Antony Hostein, historien et numismate, est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE) et fellow de l’Institut Convergences Migrations. Pour le suivre sur Twitter : @Ahostein.

Citer cet article

Antony Hostein, « Comment l’étude des monnaies aide-t-elle à comprendre l’histoire des migrations anciennes ? », in : Antonin Durand (dir.), Dossier « Aux sources de la migration », De facto, n°22, oct. 2020. URL : http://icmigrations.fr/2020/10/08/defacto-022-02/

Republication

De facto est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution-No derivative 4.0 International (CC BY-ND 4.0). Vous êtes libres de republier gratuitement cet article en ligne ou sur papier, en respectant ces recommandations. N’éditez pas l’article, mentionnez l’auteur et précisez que cet article a été publié par De facto | Institut Convergences Migrations. Demandez le embed code de l’article à defacto@icmigrations.fr