Missions

Fédérer la recherche

La « crise européenne des réfugiés » surgie à l’été 2015 a pesé sur la genèse du projet. Mais les questions soulevées par les migrations ne se limitent pas à la crise des réfugiés.

Le périmètre est vaste, tant la migration internationale se situe à la croisée des disciplines : géographie, histoire, démographie, économie, droit, science politique, sociologie, anthropologie, éthique, mais aussi épidémiologie sociale ou infectiologie.

Aucune structure de recherche ne couvre aujourd’hui toutes ces facettes. C’est la mission que se donne l’IC Migrations, en favorisant des travaux et une formation interdisciplinaires.

Eclairer le débat public

Soucieux de renouer le lien science/sociétés sur la question des migrations,
l’IC Migrations se donne les moyens d’un décryptage critique et constructif
de l’actualité. Face à des sujets de société aussi sensibles que les migrations,
le scientifique ne peut rester au-dessus de la mêlée ; il doit s’y engager avec l’ambition d’en relever le niveau.

Cela suppose de rappeler les ordres de grandeur des phénomènes, de pratiquer
la critique des données existantes, d’en construire de nouvelles, d’effectuer des comparaisons dans le temps et dans l’espace, de décoder les arguments échangés, d’articuler au mieux les dimensions descriptive, explicative et normative des phénomènes observés.

Lier science et territoires

Grâce à un budget spécifique, l’IC Migrations entend se rapprocher des acteurs
qui œuvrent à l’échelle régionale et locale : élus, associations, enseignants, administrations, agences, entreprises.

Outre un Conseil scientifique, l’institut consultera un Conseil des territoires qui sera
associé en amont à la conception de certaines recherches et à l’élaboration
de ressources didactiques et pédagogiques.

Offrir de nouvelles formations

A venir…