À quoi sert un sondage annuel sur le racisme ?

De “l’O.S. à vie” au travailleur “musulman”