Bienvenue dans De facto

Numéro en cours

« La cité commence par un asile » écrivait l’historien Jules Michelet en 1831 alors qu’il faisait le récit de la fondation de Rome. Les étrangers et autres « hors-la-loi » qui trouvèrent là un asile formèrent le peuple de la première « ville-monde » (Urbs et Orbis). Cette histoire de fondation de ville s’est répété autant de fois qu’il y eut de migrations dans l’histoire de l’humanité, et qu’il fallut trouver un abri, refonder des lieux et des communautés. Ce nouveau numéro de De facto est consacré à cette histoire qui se poursuit jusqu’aujourd’hui.

 

 

Tribunes

Nos articles republiés