Bienvenue dans De facto

Numéro en cours

Alors que la pandémie qui frappe désormais le monde entier connaissait une progression spectaculaire, de nombreux·ses commentateurs·trices politiques et médiatiques ont souligné que la maladie de Covid-19 serait le « grand égalisateur », comme l’a affirmé le gouverneur de l’État de New York, le 31 mars dernier. Le caractère universel de la maladie a cependant été rapidement démenti.

Non seulement les personnes vulnérables, en particulier les plus de 70 ans, sont massivement sur-représentées parmi les cas graves, mais les inégalités sociales se traduisent également par des écarts de morbidité et de mortalité. Riches et pauvres ne sont pas égaux·ales face à la maladie : la classe et le genre ont un rôle déterminant dans l’exposition au virus, l’état de santé des personnes et l’accès aux soins.

Qu’en est-il alors des inégalités ethno-raciales, tant au sujet des représentations de la maladie et de sa diffusion que des conditions objectives d’exposition et de santé que connaissent les minorités ?

 

 

Tribunes

De facto dans les médias