Séances spéciales

Murs de Papiers

Réalisé par Olivier Cousin

France, 2018, 1h18, documentaire, VF, Auteurs et compagnies

Pendant deux années, Olivier Cousin a filmé la permanence Cimade d'aide aux personnes migrantes à Paris. C’est dans cet unique décor qu’il peint les difficultés rencontrées par les étrangers désireux d’obtenir des papiers et de faire leur vie en France. Récits de souffrance, de dignité et d’espoirs.

Cette projection est organisée en partenariat avec l’association Ancrages dans le cadre d’une formation à destination des professionnels de l’accueil et de l’accompagnement des primo arrivants.

En présence du réalisateur Olivier Cousin et de Amandine Spire, maîtresse de conférences en géographie. Elle s’intéresse aux questions urbaines et migratoires en Afrique subsaharienne.

Il Mio Corpo

Réalisé par Michele Pennetta

Avant-première

Suisse-Italie, 2020, 1h20, fiction, VOSTFR, Nour Films
Avec Oscar Prestifilippo, Stanley Abhulimen
Avant première (sortie nationale le 4 novembre)

Oscar récupère de la ferraille pour son père qui la vend. Il passe sa vie dans des déchetteries sauvages. Aux antipodes, juste à côté, il y a Stanley. Il nettoie l’église contre une hospitalité monnayée, il ramasse les fruits, mène les troupeaux, tout ce qui peut occuper son corps venu d’ailleurs. Entre Oscar, le petit Sicilien, et Stanley, le Nigérian, rien de commun en apparence. Sauf le sentiment d’être jeté au monde, de subir le même refus, la même vague écrasante de choix faits par d’autres.

En présence du réalisateur Michele Pennetta et de Lamia Missaoui, maîtresse de conférences en sociologie. Ses recherches portent sur le développement de réseaux de solidarité par les migrants pour palier au refus d’hospitalité des nations riches.

Vendredi 9 oct. 2020, 20h30
Cinéma L’Escurial, Paris

En présence de Lamia Missaoui, maîtresse de conférences en sociologie. Ses recherches portent sur le développement de réseaux de solidarité par les migrants pour palier au refus d’hospitalité des nations riches.

Toni

Réalisé par Jean Renoir

Copie restaurée/Avant première

France, 1935, 1h25, fiction, VF, Tamasa
Projection en avant première de la copie restaurée
Avec Charles Blavette, Célia Montalvan, Jenny Hélia

Immigré italien, Toni a trouvé du travail à Martigues où il tombe amoureux de Josépha, d’origine espagnole, dont l’oncle est un petit propriétaire prospère. Josépha se marie avec Albert qui a surtout des vues sur la fortune de l'oncle. Lorsque ce dernier meurt, Josépha projette de s’emparer de ses richesses et de s’exiler en Amérique. Surprise par Albert, elle le tue. Lorsque Toni apprend que Josépha risque la prison, il s’accuse du meurtre. Il sera abattu par un chasseur qui souhaite faire justice lui-même.

 

Jeudi 8 oct. 2020, 20h30
Cin’Hoche, Bagnolet

En présence d'un fellow de l'Institut Convergences Migrations.

Piazza Vittorio

Réalisé par Abel Ferrara

Inédit

Italie, 2018, 1h22, documentaire, VOSTFR, Minerva Pictures
Avec Willem Dafoe
Film inédit en France

Située au cœur du quartier populaire de l’Esquilin en plein centre de Rome, la Piazza Vittorio est un lieu extrêmement vivant. Après avoir accueilli de nombreuses migrations roms, asiatiques, nord africaines, indiennes...  elle est aussi devenue le point de chute des réfugiés dans la capitale italienne. Abel Ferrara en tire un portrait en forme de kaléidoscope, dont la justesse se révèle à mesure qu’il se dessine devant nos yeux. Willem Dafoe, acteur fétiche de Ferrara, y a élu domicile.

L’Institut Convergences Migrations a financé le sous titrage de Piazza Vittorio en français.

Vendredi 9 oct. 2020, 20h30
Cinéma Alhambra, Calais

En présence de Audran Aulanier, doctorant en philosophie et sciences sociales. Ses recherches portent sur le monde vécu des demandeurs d’asile : expérience de l’attente, de la bureaucratie, de la migration.

En présence de Camille Schmoll maîtresse de conférence en géographie. Ses recherches portent sur les dynamiques migratoires dans l’espace euro-méditerranéen et leurs inscriptions dans l’espace urbain.

Soumaya

Réalisé par Waheed Khan et Ubaydah Abu-Usayd

France, 2020, 1h43, fiction, VF, Yaara distribution
Avec Soraya Hachoumi, Sonya Mellah, Sarah Perriez

France, 2015. L’état d’urgence est décrété après les attentats du 13 novembre. En un mois, 2700 perquisitions ont lieu, notamment au sein de familles de confession musulmane.

Le film raconte l’histoire de Soumaya cadre dans une société de transport depuis quatorze ans et qui apprend qu’elle est licenciée du jour au lendemain. 

En présence des réalisateurs et de Patrick Simon, sociodémographe, responsable du département Integer de l'Institut Convergences Migrations. Il travaille sur les politiques de migrations, d'intégration et de lutte contre les discriminations ainsi que sur les questions de la diversité ethnoraciale.

Cette rencontre débat est proposée par l’Institut national des études démographiques (Ined) en partenariat avec l’Institut Convergences Migrations.

Pour votre confort et votre sécurité

Réalisé par Frédéric Mainçon

Avant-première

France, 2020, 59 min, documentaire, VF, E2P-Films du Périscope-Télébocal

Au Palais de Tokyo, centre d’art contemporain parisien, les agents de sécurité surveillent les œuvres, observent, fouillent et filtrent le public. Ils sont pour la plupart issus de l’immigration, Français ou non, originaires de pays d’Afrique. Comment "nous" regardent-ils vivre ? Comment se sentent ils appartenir à ce "nous" ?

Frédéric Mainçon a bénéficié de l’Aide au film court du Département de la Seine Saint Denis, du dispositif Cinéastes en résidence porté par Périphérie Centre de Création Cinéma en Seine-Saint-Denis.

Cette projection est organisée en partenariat avec Cinémas 93 et Périphérie.

Samedi 10 oct. 2020, 20h
Cinéma Le Studio, Aubervilliers

En présence du réalisateur Frédéric Mainçon et de Sarah Mazouz, chargée de recherche en sociologie. Elle travaille sur les processus de racialisation, les politiques de promotion de l’intégration et de lutte contre les discriminations.

Fabulous

Réalisé par Audrey Jean-Baptiste

Avant-première

France, 2019, 52 min, documentaire, VF, Damned Films-Outplay Films

Obligé de fuir la Guyane à cause de son orientation sexuelle, Xavier Barthélemy, ne pensait jamais revenir à Cayenne. Surtout pas depuis qu’il s’est affranchi, libéré et qu’il s’appelle Lasseindra Ninja.

Elle est devenue une icône incontournable du voguing inventé dans les clubs underground de New-York dans les années 80, permettant aux communautés noires, latino et LGBT+ de s’affirmer. Après 10 années d’absence, elle revient en Guyane, afin d’y former des jeunes danseurs. En leur transmettant un état d’esprit et une attitude basée sur l’affirmation de soi, elle leur livre des outils pour résister à l’hostilité du monde qui les entoure.

Dimanche 11 oct. 2020, 14h
Cinéma Le Studio, Aubervilliers

En présence d’Olga Gonzalez, postdoctorante en sociologie. Elle travaille sur  la violence et les migrations en Amérique latine ainsi que sur les  minorités sexuelles et les questions de genre.