MINA93

← Retour à la page précédente

Mineurs non accompagnés en Seine Saint Denis: Parcours, Trajectoires, Dispositifs

Présentation du projet

Le projet « MINA93 » est un programme de recherche collective conçu entre une équipe de l’Institut Convergence Migrations et le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis (CD93).

A la fois migrants et jeunes à protéger, les mineurs non accompagnés (MNA) sont devenus un sujet important du débat public, avec l’augmentation importante du nombre de personnes concernées. La question de leur prise en charge soulève des enjeux relatifs à la fois à la protection des personnes vulnérables, à la politique migratoire, et aux répartitions de compétences entre l’Etat et les collectivités territoriales. Le territoire de la Seine Saint-Denis présente des spécificités, du fait de la présence ancienne et nombreuse de ce public relevant de la Protection de l’Enfance, d’une politique sociale volontariste, et de tensions relatives à l’insuffisance des moyens alloués par l’État à ces missions. Quels sont les profils de ces jeunes ? Comment ont-ils évolué au cours des dix dernières années ? Comment, en regard, ont évolué les formes de prise en charge ? A travers l’étude de la situation locale des mineurs non accompagnés en Seine-Saint-Denis, de leurs trajectoires individuelles et de l’évolution des dispositifs, il s’agit de comprendre plus largement les effets des parcours et devenirs, en lien avec des dispositifs institutionnels et des pratiques.

Cette recherche vise à produire des connaissance au-delà du diagnostic d’une « crise » de l’aide sociale à l’enfance ou des politiques migratoires : ce faisant, on propose une réflexion collaborative avec les acteurs du territoire pour explorer des pistes d’amélioration des dispositifs existants.

L’équipe de recherche travaille en partenariat avec l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance, avec l’appui de Jean-Barthélémi Debost, chargé de la médiation scientifique et des partenariats locaux à l’Institut Convergence Migration.

L'équipe

  • Yasmine Bouagga, chargée de recherche au CNRS (Triangle) – coordinatrice.
  • Doris Bonnet, anthropologue à l’IRD (Ceped).
  • Julien Long, doctorant en histoire contemporaine et sociologie à l’université de Nantes (CRHIA).
  • Nora El Qadim, maîtresse de conférences en science politique, Université Paris 8 (CRESPPA-LabTop)
  • Simon Protar, étudiant en sociologie à l’ENS-Lyon, stagiaire.