Retour sur la rencontre avec les chercheurs de l’Institut sur le thème « Migrants LGBT » — Samedi 9 février 2019, théâtre de la Commune, Aubervilliers

Des chercheurs impliqués sur la ques­tion des migra­tions LGBT de l’Institut Convergences Migrations ont participé à une rencontre avec le public et l’équipe artis­tique à l’issue de la représentation.

Le spectacle

Le théâtre de la Commune à Aubervilliers a programmé en février « Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète » de Gurshad Shaheman.

Créé lors de l’édi­tion 2018 du festival de Cannes, la nouvelle pièce de Shaheman est un hymne à l’amour écrit à partir de propos collectés auprès de migrants trans­sex­uels et homo­sex­uels venant de Syrie, d’Iran, d’Irak…

S’appuyant sur l’extrême sensi­bilité et sur la générosité de cette jeunesse, l’au­teur trans­for­ment les souvenirs parti­c­uliers en un nouveau et fraternel paysage sensible. Celui de l’adolescence et de ses ques­tion­nements autour de l’identité. Celui des événe­ments qui conduisent à quitter un pays. Celui enfin des traver­sées, au terme desquelles s’ouvre la possi­bilité d’un autre avenir.

Lire la critique des Inrocks

Verbatim

« Le but pour ICM c’est aussi de favoriser cet échange art-​recherche-​citoyen, et cela était réussi. » « Ce fut un grand plaisir de vous accueillir et l’échange après le spec­tacle, qui s’est pour­suivi très large­ment ensuite au bistro, a été bien apprécié de tous côtés je crois. »

Public

Soit 54 partic­i­pants dont quatre fellows et trois membres du Conseil des territoires

Pour en savoir plus