Le dernier De facto est en ligne !

De facto, 15 | janvier 2020

Chiffrer les migrations : à quelles fins ?

Sous la respon­s­abilité scien­tifique de François Héran

Les migra­tions sont l’objet d’une intense activité statis­tique et cartographique. Mais à quelles fins ? On peut dresser des comptes et des cartes pour contrôler les popu­la­tions, pour prendre la mesure des prob­lèmes, pour revendi­quer la force du nombre, pour obliger les autorités à rendre des comptes. L’outil statis­tique est à multiple tran­chant. C’est ce qu’entend éclairer ce numéro de De facto dans son approche pluridis­ci­plinaire habituelle !

Tous nos arti­cles et vidéos sont repub­li­ables gratu­ite­ment.

Lire De facto en ligne

Sommaire

Sur le terrain

Les outils numériques de l’humanitaire sont-​ils compat­i­bles avec le respect de la vie privée des réfugiés ?
Léa Macias, anthropologue

Comment mesure-​t-​on l’intégration économique des immi­grés et de leurs descendants ?
Dominique Meurs, économiste

Paroles de chercheurs

La recherche produit des données de qualité sur les migra­tions et les migrants : utilisons-​les pour un débat réelle­ment informé !
François Héran, démographe

En images

Mourir aux portes de l’Europe : nais­sance d’une idée cartographique
Philippe Rekacewicz, cartographe