« Mobilities, neo-nationalism and the lockdown of Europe : will the European Union survive ? », par Adrian Favell et Ettore Recchi dans le blog COMPAS de l’Université d’Oxford, 14 avr. 2020

Adrian Favell, Chaire en soci­ologie et théories sociales à l’Uni­ver­sité de Leeds, et Ettore Recchi, Professeur de soci­ologie à Sciences Po Paris et fellow à ICM, dressent les conséquences éventuelles de la crise sani­taire sur l’Union européenne. Dans un contexte d’ag­gra­va­tion des inégal­ités parmi les pays européens, on observe que les mobil­ités transna­tionales au sein de l’Eu­rope tendent déjà à être réduites chez la généra­tion du millé­naire. Cela laisse à penser que la pandémie aurait légitimé le néo-nation­al­isme à travers les impératifs de santé physique.

https://​www​.compas​.ox​.ac​.uk/​2​0​2​0​/​m​o​b​i​l​i​t​i​e​s​-​a​n​d​-​t​h​e​-​l​o​c​k​d​o​w​n​-​o​f​-​e​u​r​o​p​e​-​w​i​l​l​-​t​h​e​-​e​u​r​o​p​e​a​n​-​u​n​i​o​n​-​s​u​rvive/