PUBLI : Antonin Durand (éd.), Les voyages forment la jeunesse. Les boursières scientifiques David-​Weill à la découverte du monde (1910−1939), Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Présentation

En 1909, le banquier David Weill lançait la première Bourse de voyage perme­t­tant aux étudi­ants français, sans distinc­tion de sexe, d’étudier un an à l’étranger. Cette porte ouverte sur l’Europe et sur le monde permit à une généra­tion d’étudiantes – encore très minori­taires dans l’Université française – de décou­vrir le fonc­tion­nement académique et la vie étudi­ante à l’étranger.

Ce volume regroupe neuf rapports de séjour rédigés par ces pionnières, nous offrant le témoignage de nouveaux savoirs, de pratiques de recherche et d’enseignement, mais aussi, plus générale­ment, de leurs impres­sions sur le monde de la première moitié du XXe siècle et sur la place nouvelle que les femmes y occupent.

À travers la mosaïque de pays et de disci­plines qu’ils recou­vrent – math­é­ma­tiques, physique, chimie, biologie, géologie, économie –, ces docu­ments offrent un nouveau regard sur les pratiques scien­tifiques dans le monde de l’entre-deux-guerres et sur la condi­tion fémi­nine au sein des élites savantes.

Table des matières

Introduction :
  • David Weill et ses bour­sières (Paul Mayens et Lucie Rondeau du Noyer)
Rapports de séjours des boursières scientifiques (Texte établi et annoté par Antonin Durand)
  • Alice Lapotaire, séjour en physique à l’université de Cambridge, 1910 – 1911.
  • Anna Carrier, séjour en physique à l’université de Genève, 1911 – 1912.
  • Suzanne Lauzanne, séjour en math­é­ma­tiques à l’université de Rome, 1919 – 1920
  • Madeleine Dorleac, séjour en chimie à l’université de Glasgow, 1922 – 1923.
  • Marie-​Louise Arnould, Italie, 1924 – 1925 (math­é­ma­tiques)
  • Marcelle Philibert, séjour en géologie à l’université de Rome, 1925 – 1926.
  • Fernande Coupin, séjour en anatomie et zoologie aux univer­sités de Francfort, Bâle et Zurich, 1929 – 1930.
  • Simone Mouchet, séjour en biologie à l’université de Montevideo, 1931 – 1932.
  • Magdeleine Apchié, séjour en économie poli­tique à l’Université de Columbia (New-​York), 1935 – 1936.
Commentaires (Antonin Durand)
  • Des pionnières de deux­ième génération
  • Être une femme scien­tifique de 1910 à 1939
  • Le voyage étudiant et sa féminisation
  • L’élargissement du monde universitaire
  • La nais­sance d’un genre genré : le rapport de séjour
  • Les condi­tions matérielles du voyage féminin : du finance­ment aux sociabilités
  • Vivre à l’étranger avec 10.000 francs par an
  • Femmes et étrangères en laboratoires
  • Participer à la vie étudiante
  • Les bour­sières dans la diplo­matie universitaire
  • Regards sur l’enseignement étranger
  • Les bour­sières et l’influence française
  • Boursière David-​Weill, et après ?
Table des matières