De facto n°18 | Avril 2020

18 | Avril 2020

Les migrants dans l’épidémie : 

un temps d’épreuves cumulées

Dans l’ur­gence et le temps suspendu où nous avons tous pris place, ce numéro spécial de De facto s’est imposé à nous pour donner à voir ce que font aux immi­grés le confine­ment et les boule­verse­ments liés à l’épidémie de Covid-​19. Dès le début du confine­ment, Didier Fassin, anthro­po­logue, soulig­nait « l’inégalité des vies en temps d’épidémie ». Les personnes en situ­a­tion de migra­tion font partie de ceux pour qui les temps d’épidémie sont des temps d’épreuves cumulées.

L’hébergement groupé dans les centres de réten­tion et les campe­ments de rue multi­plie les risques sani­taires pour les migrants. Michel Agier en dresse un état des lieux et lance un appel au « désen­cam­pe­ment ». Quand on n’a pas de véri­table « chez soi », le confine­ment accroît l’angoisse et l’inconfort comme le rapporte Annabel Desgrées du Loû à propos des femmes immi­grées vivant en hôtel sociaux et en centres d’hébergement. En temps d’épidémie, l’étranger est trop facile­ment assimilé à la menace sani­taire. À partir d’une cari­ca­ture parue en 1883 dans un journal satirique améri­cain, Antonin Durand rappelle cette vieille histoire de la peur du migrant comme vecteur de diffu­sion des maladies et de la tenta­tion de la xéno­phobie quand vient la crise. Pourtant, François Héran montre la très faible part que représen­tent les entrées de migrants dans la mobilité inter­na­tionale vers la France, ce qui permet de tordre le coup à l’idée reçue que c’est par les migrants qu’arrivent les maladies. Simeng Wang nous propose une vidéo sur les discrim­i­na­tions vécues par les jeunes Chinois en janvier et février, avant que l’épidémie ne devi­enne une réalité mondiale. Et c’est bien parce que cette crise COVID-​19 secoue tout le corps social que le conseil scien­tifique mis en place pour guider les autorités comprend deux chercheurs en sciences sociales. Parmi eux, Laetitia Atlani-​Duault, fellow de l’Institut Migrations, a pris le temps de répondre à quelques ques­tions posées par François Héran.

Annabel Desgrées du Loû,
respon­s­able scientifique

Sommaire

Personnes migrantes en centres de réten­tion et campe­ments. Désencamper pour protéger
Michel Agier, anthropologue

Les sciences sociales mobil­isées contre la pandémie
Entretien avec Laëtitia Atlani-​Duault, anthro­po­logue, par François Héran

Être confinée en hôtel social ou en centre d’hébergement d’urgence
Annabel Desgrées du Loû, démographe

Voyageurs inter­na­tionaux ou immi­grants, le virus ne fait pas la différence
François Héran, démographe

Migrants et épidémies : une vieille histoire
Antonin Durand, historien

Un film contre les discrim­i­na­tions liées au Covid-​19 : activisme chez les migrants chinois qual­i­fiés en France
Simeng Wang, soci­o­logue, et le groupe « Audio, Video, Exprimô »

Fil Covid-​19 et migra­tions : initia­tives de recherche et prises de posi­tion (en pied de page)

Fil Covid-​19 et migrations :

initiatives de recherche et prises de position

Le contexte de l’épidémie de Covid-​19 et le confine­ment susci­tent des initia­tives de recherche et des prises de posi­tion des membres de réseau de l’Institut Convergences dont les travaux portent sur des popu­la­tions migrantes et issues de l’im­mi­gra­tion parti­c­ulière­ment vulnérables. Dès les premiers jours du confine­ment, nous avons commencé un recense­ment de ces activ­ités en page d’ac­cueil de notre site, que nous insérons dans ce numéro spécial où il trou­vera une place pérenne.